Le pari handicap asiatique : guide pour tout comprendre

Les paris à handicap sont bien plus techniques et complexes que les paris sportifs traditionnels. Dans ce guide, nous allons nous intéresser un peu plus en détail aux paris à handicap asiatiques, une mise un peu particulière qui peut vous offrir certains avantages.

Qu’est-ce qu’un pari à handicap asiatique ? Comment en tirer profit ? Faisons le point, dans la suite de ce guide.

Qu’est-ce qu’un pari à handicap asiatique ?

La particularité du pari à handicap asiatique réside dans la diversité des possibilités de mise. En effet, cette offre propose d’attribuer des avantages de quarts de point ou de moitié de point. Il est donc possible de trouver des paris sur la forme « Équipe A gagne par 0,75 but d’écart », ou encore « Équipe A gagne par 0,25 but d’écart ».

Comme nous allons le voir un peu plus tard dans ce guide, il existe plusieurs types de paris à handicap asiatique. Mais, pour le moment, nous vous proposons de découvrir un cas concret.

Rappel de la définition du pari à handicap classique

Il est nécessaire de revenir sur la définition du pari à handicap classique. Mis en place par les bookmakers pour diversifier leur offre de pari, ces offres consistent à rééquilibrer une rencontre sportive, en accordant des buts ou des points d’avance à l’équipe annoncée perdante. En d’autres termes, l’adversaire le plus faible profitera d’une avance, d’un avantage.

Voici un exemple de pari à handicap : Paris Saint-Germain – Porto. Handicap 0:2 (Porto part avec un avantage de 2 buts sur le PSG). Le Paris Saint-Germain remporte la rencontre avec 1:0. Avec le handicap, le résultat final du match est de 1:2. Pour vous, en tant que parieur, c’est donc Porto qui a gagné. Si vous aviez misé sur Porto, vous avez donc gagné votre pari.

Exemple concret d’un pari à handicap asiatique

Voici un exemple concret de paris à handicap asiatique :

  • L’équipe A est donnée gagnante. Elle part avec un handicap de 0,25 but de retard.
  • L’équipe B profite d’un avantage, elle part avec 0,25 but d’avance.

Si vous avez misé sur la première proposition dans ce cas, plusieurs conséquences sont envisageables :

  • L’équipe A gagne : vous remportez votre pari et générez du bénéfice.
  • L’équipe A fait match nul : dans ce cas, vous divisez votre mise par 2.
  • L’équipe A perd le match : vous perdez alors l’intégralité de votre mise.

Vous avez misé sur la deuxième proposition, à savoir « l’équipe B part avec 0,25 but d’avance » :

  • L’équipe B gagne : vous remportez votre pari et générez des bénéfices.
  • L’équipe B fait match nul : vous gagnez tout de même de l’argent, puisque virtuellement, l’équipe B a gagné avec 0,25 but.
  • L’équipe B perd : vous perdez l’intégralité de votre mise.

Vous en savez maintenant un peu plus concernant les paris à handicap asiatique. Mais alors, pourquoi se laisser tenter ? Quels sont les avantages de cette offre ? Explications.

Quels sont les avantages offerts par le pari à handicap asiatique ?

Grâce au pari à handicap asiatique, le risque de perdre de l’argent est plus faible, contrairement au pari à handicap traditionnel. En effet, vous avez la possibilité de récupérer l’intégralité de votre mise, de gagner de l’argent, mais aussi de récupérer la moitié de votre mise. Bien sûr, il est possible de perdre la mise dans son intégralité.

En d’autres termes, grâce au pari à handicap asiatique, vous avez la possibilité de sécuriser vos pronostics et donc de préserver au maximum votre bankroll. Lorsque l’on est un parieur aguerri, le pari à handicap asiatique est certainement la meilleure solution sur le long terme pour espérer remporter de l’argent. Cependant, il est nécessaire de préciser que les cotes des paris à handicap asiatiques sont un peu moins intéressantes que celles des paris traditionnels.

Quels sont les différents types de paris à handicap asiatique ?

Il existe plusieurs types de paris à handicap : les paris 0, les paris pleins, les paris simples, ainsi que les paris partagés. Quels sont les plus avantageux ? Comment en profiter pleinement ? On vous dit tout.

Le pari à handicap asiatique 0

Ce pari, aussi connu sous le nom de « draw to bet », annule tout simplement le handicap. De ce fait, lorsque la rencontre aboutit sur un match nul, les joueurs se verront remboursés de leur pari. En revanche, en cas de défaite, la somme misée sera perdue.

Le pari à handicap asiatique 0 est l’offre la moins attractive. Les autres formes de paris sont bien plus avantageuses.

Le pari à handicap asiatique plein

Le pari à handicap asiatique plein est un pari dont l’avantage est de +1, +2, +3, etc. L’avantage de ce type de pari ? Dans le cas d’un match nul, vous avez la possibilité de vous faire rembourser de votre pari.

Prenons un exemple pour illustrer nos propos. Vous avez parié sur « l’équipe A part avec un handicap de -1 but ». Si l’équipe A gagne d’un but seulement, pour vous, le match est nul. Comme nous l’avons dit précédemment, dans ce cas de figure, vous êtes remboursé. Si l’équipe A gagne de 2 buts, vous remportez votre pari. Bien sûr, si l’équipe A perd la rencontre, votre pari est perdu.

Si vous avez parié sur « l’équipe B part avec +1 but » et qu’elle ne perd pas, vous gagnez votre pari. Si elle perd d’un seul but, vous êtes remboursé. En revanche, si l’équipe B perd de 2 buts, vous perdez votre pari.

Le paris à handicap asiatique simple

Le pari à handicap asiatique simple consiste à enlever, ou à ajouter des buts par tranche de 0,5 point. De ce fait, on peut en déduire qu’en cas de match nul, il n’est pas possible d’être remboursé. En effet, virtuellement, la rencontre ne peut pas se terminer sur une égalité.

Le pari à handicap asiatique partagé

Le pari à handicap asiatique partagé est similaire au pari simple. Mais, dans le cas présent, les tranches de points sont de 0,25. Dans ce cas, lorsque vous misez sur ce type de pari, une moitié de votre mise est placée sur le handicap inférieur. L’autre est placée sur le handicap supérieur.