Historique

SAISON 1989-1990

Naissance de SPIROU Monceau qui deviendra SPIROU Charleroi
8e en championnat
Demi-finaliste de la Coupe de Belgique (vs Louvain)
Coupe Korac : éliminé au 2e tour par Badalone

Champion de Nationale 2 à la salle Ballens de Monceau, le club d’Eric Somme dispute sa première saison en division 1, tout en emménageant à la Garenne, avec Philippe Depasse comme président. André Smets reste à la barre d’une équipe ambitieuse, essentiellement axée sur l’offensive avec des joueurs comme Van Meerbeeck, Cornia, Kropilak, « Nounours » Williams et Franic. David Desy y effectue ses débuts. Les résultats seront mitigés avec une 8e place finale (13 v – 13 d). Spirou Monceau dispute aussi deux tours de Coupe Korac (élimination face à Badalone) en lieu et place de Mariembourg. Monceau se hisse également en demi-finale de la Coupe de Belgique, éliminé de 2 points à Louvain, monté de D2 en même temps. (Williams, Cornia, Franic, Desy, JJ Deheneffe, Kropilak, J-Pierre Barbier, Van Meerbeeck, Van Coppenolle, Wambe. Coach : André Smets)

SAISON 1990-1991

7e en championnat
Demi-finaliste de la Coupe de Belgique (vs Ostende)

Le scénario est identique (7e place finale, 12 v – 12 d) malgré quelques changements de joueurs, dont l’arrivée de John Weatherspoon qui y poursuivra et terminera sa carrière au club en 2000, ainsi que du jeune Carolo Daniel Goethals. En cours de saison, Spencer sera remplacé par Sam Williams. Jeannot Guilbert, de son côté, était arrivé en provenance de Mariembourg, le premier club d’Eric Somme. André Smets était secondé par Bernard Dubois au coaching. L’équipe est de nouveau sortie en demi-finale de la Coupe, par Ostende cette fois. (Weatherspoon, Desy, Van Meerbeeck, Franic, J-Pol Barbier, Dupont, Guilbert, Paturiaux, Goethals, Spencer, Sam Williams, Jadouille. Coach : André Smets, Bernard Dubois)

SAISON 1991-1992

Demi-finaliste des playoffs (vs Malines : 1-2)

C’est l’arrivée de Giovanni Bozzi pour une épopée qui durera onze ans. Elu « coach de l’année » après une très belle saison à Pepinster, le coach liégeois instaure peu à peu le professionnalisme au club. Avec un jeu plus solide sur le plan défensif et plus organisé, il bâtira une team plus compétitif avec l’arrivée d’Erik Cleymans (il passera aussi une décennie à Charleroi) et de deux nouveaux Américains, Morton et Bowers. D’emblée, les Spirou finissent 4e (18 v – 8 d), atteignant la demi-finale des playoffs et battent Malines sous la Coupole aménagée pour l’occasion. (Desy, Weatherspoon, Goethals, Paturiaux, Guilbert, Boutchon, Cleymans, Morton, Bowers, Franic, Wambe, Huegaerts, Gossuin, Van den Bosch. Coach : Giovanni Bozzi)

SAISON 1992-1993

Finaliste des playoffs (vs Malines : 2-3)
Coupe Korac : éliminé en poule qualificative

Cornia revient au club, Tony Marion débarque et le « Spoon » joue comme naturalisé aux côtés des deux étrangers qui ont pour nom Butch Wade et Valdas Chomicius, un ailier international lituanien qui venait d’être médaillé de bronze aux JO de Barcelone. Avec une troisième place finale (18 v – 8 d), les Sambriens écartent Louvain en demi-finale des playoffs et échouent en finale contre le grand Malines, battu en cinq manches. Le club retrouve l’Europe, éliminé en poule de 8e de finale de la Coupe Korac après notamment avoir sorti Villeurbanne au 2e tour. (Desy, Cornia, Cleymans, Marion, Thiry, Goethals, Wade, Bruce, Ongenda, Chomicius, Weatherspoon. Coach : Giovanni Bozzi)

SAISON 1993-1994

Finaliste des playoffs (vs Malines : 2-3)
Demi-finaliste de la Coupe de Belgique (vs Malines)
Coupe Korac : éliminé au 2e tour par Peristeri

Etienne Bertrand, présent en coulisses depuis quelques mois, succède à Philippe Depasse à la présidence. Les ambitions grandissent avec les moyens financiers et le club recrute Ron Ellis qui fera partie de l’ossature du club durant dix saisons. Cette fois, c’est une deuxième place (22 v – 4 d) qui sanctionne la saison régulière et le Spirou parviendra même à une victoire du titre. Tombeur d’Alost en demi et menant 2 à 1 en finale face aux Malinois après y avoir remporté la 3e manche, les Carolos échoueront à domicile face à la bande de Varner qui s’imposera en cinq manches à nouveau. Malines, vainqueur des Carolos en demi-finale de la Coupe de Belgique, aura été la véritable bête noire des Spirou. (Desy, Ellis, Tirtiaux, Sappenberghs, Cleymans, Marion, Motte, Wade, Weatherspoon, Morris. Coach : Giovanni Bozzi)

SAISON 1994-1995

Finaliste des playoffs (vs Ostende : 2-3)
Quart de finaliste de la Coupe de Belgique (vs Pepinster)
Coupe Korac : éliminé au 2e tour par Ulker Istanbul

Avec Grider en scoreur, Mark Acres comme naturalisé en plus et le retour de Goethals, les joueurs de Gio Bozzi sont à nouveau très proches du sacre, avec Ron Ellis qui s’affirme. A nouveau à la deuxième place finale (21 v – 5d), ils écartent (enfin) Malines en demi-finale des playoffs, en trois manches serrées, avant de pousser Ostende à la belle en finale. L’avantage du terrain ayant joué tout au long de ce tour final. Un seul tour de Coupe Korac ponctue le parcours européen et Pepinster fait tomber les Carolos en quart de finale de la Coupe. (Purnelle, Desy, Cleymans, Marion, Grider, Acres, Weatherspoon, Ellis, Goethals, D. Williams, Bruce. Coach : Giovanni Bozzi)

SAISON 1995-1996

Champion de Belgique (finale vs Ostende : 3-0)
Vainqueur de la Coupe de Belgique (finale vs Ostende)
Coupe Korac : éliminé au 3e tour par Estudiantes Madrid

Du très grand cru avec les premiers trophées de l’histoire du club. Le club a mis les petits plats dans les grands en enrôlant Eric Struelens (contrat de cinq ans) et Matt Beeuwsaert, deux Malinois. Carrick De Hart arrive à la distribution aux côtés de David Desy qui monte en puissance au fil des saisons et le club se hisse en finale de la Coupe. Elle se joue à la Garenne et après un scénario dantesque (-14 à la pause), les Sambriens émergent avec un super Struelens au rebond : 65-63. Le mois suivant, avec une première place finale (23 v – 3d) et après avoir tremblé face à Alost en demi-finale de playoffs, les Spirou sont champions en battant Ostende 3-0, offrant un premier titre à la Wallonie qui attendait ce couronnement depuis dix-neuf ans. Quelques jours après la fête, Struelens annoncera son départ pour Paris, profitant de l’arrêt Bosman. (Ellis, Struelens, Barbier, Cleymans, De Hart, Beeuwsaert, Purnelle, Acres, Weatherspoon, Tshomba, Desy. Coach : Giovanni Bozzi)

SAISON 1996-1997

Champion de Belgique (finale vs Ostende : 3-0)
Finaliste de la Coupe de Belgique (vs Ostende).
Euroleague : éliminé en poule qualificative

Adieu la Garenne, place à la Coupole, aménagée pour répondre aux besoins du club. Sruelens parti, le Polonais Wojcik débarque ainsi que l’ex-Alost Vercruyssen à la place d’Acres. C’est aussi l’année que choisit Jacques Stas, une autre figure emblématique du club, pour arriver en provenance de Braine. Le Spirou garde le bon cap en championnat, en finissant encore leader (21 v – 5 d) et battant à nouveau Alost puis Ostende en playoffs sans concéder le moindre revers. En finale de la Coupe de Belgique, sur le terrain de Gand, Ostende a par contre raison des Spirou. C’est aussi la première participation du club dans la prestigieuse Euroligue où le départ de Struelens se fait ressentir. Au bout du compte, les Carolos ne remportent qu’un succès en seize rencontres, lors du tout denier match face au Maccabi. (Desy, Ellis, Barbier, Stas, Cleymans, M. Deheneffe, Beeuwsaert, Wojcik, Vercruyssen, Weatherspoon, Tshomba. Coach : Giovanni Bozzi)

SAISON 1997-1998

Champion de Belgique (finale vs Anvers : 3-0)
Demi-finaliste de la Coupe (vs Ostende)
Coupe Saporta : 16e de finale vs Rhondorf

La saison débute bien mal par le décès inopiné d’Etienne Bertrand, Eric Somme reprenant la présidence quelques semaines plus tard. Sur le plan sportif et malgré quelques soucis financiers, le club poursuit sa domination. Mitch Smith, Van Teeseling et Sébastien Buja, jeune mais déjà imposant, sont les big men de service et feront régner l’ordre dans la raquette. Le verdict final est identique à celui de la saison précédente (21 v, 5 d) et en playoffs, non sans avoir souffert face à Ostende en demi, les Sambriens ne laissent que des miettes à Anvers en finale. Et les Carolos, stoppés par Ostende en demi-finale de la Coupe, dominent leur poule d’Eurocupe avant de se faire surprendre par les Allemands de Rondorf en 16es de finale, emmenés par un certain Rich Morton, éblouissant. (Ellis, Cleymans, Stas, Desy, Buja, Smith, Van Teeseling, Beeuwsaert, Guimaraes, Weatherspoon, Purnelle, Van den Bergen, Tshomba. Coach : Giovanni Bozzi)

SAISON 1998-1999

Champion de Belgique (finale vs Anvers : 3-1)
Vainqueur de la Coupe de Belgique (finale vs Ostende après 3 prol.)
Coupe Saporta : 8e de finale vs Trévise

Morton sera d’ailleurs de retour dans un effectif où Tony Marion réapparaît et où Buja impose son physique, lui qui sera au top physiquement cette année-là. Ce sera la saison d’un grand exploit européen en Coupe Saporta : l’élimination de Limoges après une défaite à l’aller et une victoire historique au CSP, malgré un effectif réduit à cause de blessures. Mais les Carolos échouent avec les honneurs face à Trévise, le futur lauréat de l’épreuve. Et au printemps, les Spirou disputent le plus incroyable match de leur histoire : une finale de Coupe de Belgique à Hasselt où ils battent Ostende après trois prolongations ! David Desy y est magique. En championnat, malgré l’avantage du terrain à Anvers (2e place pour le Spirou avec 21 v et 5 d), les Carolos remportent la 4e manche décisive à l’Arena de Deurne, après avoir sorti Ostende en demi. C’est le premier sacre en dehors des installations et le retour à la Coupole sera fabuleux. Le club se réveillera toutefois avec une solide gueule de bois le lendemain matin en apprenant l’accident de circulation survenu à David Desy, en rentrant chez lui à Couvin. (Buja, Ellis, Morton, Desy, Cleymans, Marion, Beeuwsaert, Stas, Weatherspoon, Ourguiz, Forrestal, Dias. Coach : Giovanni Bozzi)

SAISON 1999-2000

Demi-finaliste des playoffs (vs Ostende : 1-2)
Huitième de finaliste de la Coupe de Belgique (vs Mons-Hainaut)
Coupe Saporta : 16e de finale vs Valence

Desy blessé quasi toute la saison, Ron Ellis parti un an en Grèce, le Spoon usé physiquement en abordant sa dernière saison, le moral n’y est plus. L’équipe de Gio Bozzi, avec un décevant Elisma, termine à la 4e place (15 v – 11 d) et Ostende a raison des quadruples champions dès la demi-finale de playoffs. En Coupe, Mons-Hainaut était venu s’imposer à la Coupole dès le 8e de finale et, en Saporta, les Sambriens ne passent pas le cap de Valence en 16e de finale. (Rion, Desy, Purnelle, Stas, Morton, Defossé, Cleymans, Varner, Beeuwsaert, Jrome, Marion, Goethals, Elisma, Weatherspoon, Van Rijn. Coach : Giovanni Bozzi)

SAISON 2000-2001

Finaliste des playoffs (vs Ostende : 0-3)
Finaliste de la Coupe de Belgique (vs Ostende)
Euroleague : 4e du groupe (2 sur 10)

Des changements sont opérés dans l’équipe, avec le retour d’Ellis et l’arrivée notamment de Mike Batiste qui réussira plus tard une carrière en NBA et surtout au Panathinaïkos. Goethals revient mais se blesse, Lenny Brown emmène la distribution et John Jerome renforce la raquette. Mais Batiste est encore jeune durant sa saison Spirou et la sauce tarde à prendre. Terminant tout de même en deuxième position (21 v, 5 d), les Carolos écartent Mons en demi-finale des playoffs mais ne font pas le poids en finale contre une très forte équipe ostendaise qui s’impose aussi en finale de la Coupe. Le retour en Euroligue n’est pas meilleur, avec deux succès seulement. (Tison, Desy, Brown, Cricifix, Stas, Thiry, Defossé, Cleymans, Mampuya, Ellis, Campbell, Jerome, Dewilde, Batiste, Goethals. Coach : Giovanni Bozzi)

SAISON 2001-2002

Finaliste des playoffs (vs Ostende : 2-3)
Vainqueur de la Coupe de Belgique (finale vs Wevelgem)
Euroleague : 7e du groupe (3 sur 14)

Jim Potter comme naturalisé, Rowe et Huggins aussi rejoignent le club, tout comme Engellant et Vujic dans le secteur intérieur. Giovanni Bozzi, avec un superbe palmarès (4 titres, 3 coupes, coach de l’année en 98 et 99) stoppera en fin de saison malgré un bilan qui reste positif (2e place avec 23 v et 7 d), avec le gain de la Coupe de Belgique (finale contre Wevelgem) et une finale de playoffs perdue à la belle contre le rival ostendais, à nouveau plus costaud. (Tison, Desy, Stas, Van de Vondel, Defossé, Huggins, Ellis, Rowe, Potter, Jérome, Engellant, Vujic, Salvadori. Coach : Giovanni Bozzi)

SAISON 2002-2003

Inauguration du RTL Spiroudome
Champion de Belgique (finale vs Pepinster : 3-0)
Vainqueur de la Coupe de Belgique (finale vs Gilly)
Uleb Cup : 8e de finale vs Badalone

C’est l’inauguration du Spiroudome en septembre et pas mal de changements s’annoncent. Le Monténégrin Savo Vucevic, en provenance de Cholet, remplace Gio Bozzi et dispose d’une toute nouvelle équipe. On y retrouve Roel Moors, Marcus Faison (élu MVP) et l’intimidateur Andre Riddick, une ossature qui fera mal aux adversaires, ainsi que Dimitri Jorssen. David Desy ayant mis fin à sa carrière suite à une nouvelle blessure au genou, le meneur Subara donnera un coup de pouce en fin de saison pour apporter un 5e titre au club, après un parcours tranquille (1re place, 25 v, 1 d) et un sans faute en playoffs, face à Ostende puis Pepinster. Au passage, les Spirou raflent la Coupe de Belgique en écartant Gilly, le club satellite de Fulvio Bastianini, en finale. Charleroi se hisse en 8e de finale de l’Uleb Cup, la nouvelle compétition européenne. Enfin sur le plan administratif, Benoît Cuisinier arrive au club pour épauler Eric Somme dans sa mission commerciale. (Tison, Subara, Desy, Moors, Stas, Glavinic, Faison, Kuzmanovic, Huggins, Ellis, Drmic, Potter, Riddick, Jorssen. Coach : Savo Vucevic)

SAISON 2003-2004

Champion de Belgique (finale vs Liège : 3-2)
Demi-finaliste de la Coupe de Belgique (vs Liège)
Uleb Cup : 8e de finale vs Estudiantes Madrid

Krupalija et Sacha Massot (vite blessé) se greffe à l’équipe championne qui domine à nouveau la saison régulière, avec une première place (32 v, 4 d) et un titre de MVP pour Riddick cette fois. C’est toutefois plus compliqué en playoffs -où Subara débarque à nouveau en joker-, avec trois manches nécessaires face à Ostende et cinq contre Liège où Biggs, prêté par les Spirou, livrent une excellente saison. Mais le titre est au bout du suspense, Liège ayant battu les Carolos en demi-finale de la Coupe. Un 8e de finale, perdu contre Estudiantes, sanctionne le parcours européen. Mais face aux Espagnols, l’équipe carolorégienne est réduite à sa plus simple expression après la suspension de quelques joueurs de base (Faison et Krupalija notamment) suite à une bagarre à Varèse un peu plus tôt. (Tison, Subara, Moors, Barry, Frierson, Stas, Faison, Pirlot, Savovic, Ganeur, Ciric, Poppe, D. et S. Massot, Ellis, Miceta, Krupalija, Arsic, Riddick, Mbenga. Coach : Savo Vucevic)

SAISON 2004-2005

Début de l'histoire pour l'Esprit-Spirou
Finaliste des playoffs (vs Bree : 1-3)
Finaliste de la Coupe de Belgique (vs Louvain)
Uleb Cup : 1/4 de finale vs Valence

Dans un Spiroudome où le kop de supporters Esprit-Spirou sévit désormais et malgré une première place au classement final (28 v, 8 d), l’équipe ne tourne plus aussi bien. Les blessures n’épargnent pas le staff, certains joueurs comme Awojobi ne répondent pas à l’attente et vingt-deux joueurs seront utilisés tout au long de la saison, dont le jeune Jonathan Tabu qui était en double affiliation avec Gilly. Biggs et Faison ne s’avèrent pas vraiment complémentaires et les Carolos échouent en finale de playoffs (face à Bree) et en finale de Coupe, à et contre Louvain. Par contre, les Sambriens réussiront leur meilleure performance européenne, en atteignant les quarts de finale de l’Uleb Cup, face à Valence. Jacques Stas tire sa révérence. (Tison, Milacic, Moors, Tabu, Jonniaux, Stas, Sergeant, Wilson, Faison, Dujmovic, Awojobi, Biggs, Aleksic, Toué, Massot, Rahimic, Krupalija, Arsic, Beghin, Frigout, Vermeulen, Riddick. Coach : Savo Vucevic)

SAISON 2005-2006

Cinquième de la saison régulière en championnat
Finaliste de la Coupe de Belgique (vs Mons)
Uleb Cup : 8e de finale vs Dynamo Moscou

Avec des joueurs qui ne s’adaptent pas de nouveau (Zoroski, Skele, Myles, Douthit), Savo Vucevic jette l’éponge en février. David Desy, assistant, reprend l’équipe en main mais ne peut la qualifier pour les playoffs (5e place, 21 v, 15 d), pour la première fois depuis 1992. Les Spirou atteignent toutefois la finale de la Coupe (défaite face à Mons) et sont éliminés par le Dynamo Moscou en 8e de finale de l’Uleb Cup. (Moors, Turner, Tabu, Skele, Jonniaux, Bayer, Sergeant, Zoroski, Faison, Moore, Dujmovic, Biggs, Myles, Akpomedah, Massot, Krupalija, Douthit, Riddick, Jorssen. Coach : Savo Vucevic, David Desy)

SAISON 2006-2007

Premier de la saison régulière
Demi-finaliste des playoffs (vs Bree : 0-2)
Quart de finaliste de la Coupe de Belgique (vs Anvers)
Fiba EuroCup : éliminé au 2e tour

Eddy Casteels, le coach des Lions, est le nouvel entraîneur. Brewer, Grays, Darden et Tamir sont les nouveaux venus. La saison régulière apportera pas mal de satisfactions (1re place, 25 v, 11 d) avant que l’équipe ne coince en playoffs contre Bree. Un coup dur qui faisait suite à l’élimination en quart de finale de la Coupe face à Anvers et au second tour de l’Eurochallenge. Des résultats en hausse toutefois par rapport à la précédente saison. (Ayyoub, Brewer, Grays, Jadin, Tabu, Jonniaux, Sergeant, Darden, Rahier, Huggins, Biggs, Neskens, Akpomedah, Massot, Krupalija, Riddick, Tamir, Jorssen. Coach : Eddy Casteels)

SAISON 2007-2008

Champion de Belgique (finale vs Bree : 3-0)
Quart de finaliste de la Coupe de Belgique (vs Mons)
Uleb Cup : éliminé au 1er tour

Après le départ du secrétaire Jeannot Guilbert, présent depuis le début de l’aventure, la venue de Michael Jordan -l’homonyme du géant de NBA- ne porte pas autant ses fruits que celle de Justin Hamilton ou Len Matela, le meneur américain arrivant blessé. Il ne reviendra jamais au top et l’équipe en sera pénalisée, tout comme Eddy Casteels qui est congédié par le club après l’élimination en Coupe à Mons. Mais Matt Walsh débarque après l’élimination europénne, ainsi que Jerry Johnson à la distribution, Drazen Anzulovic est le nouveau coach après l’intérim assuré par Jacques Stas. La réussite est de suite au rendez-vous, avec Wilkinson qui monte en puissance et une série de succès (quinze de rang) qui propulse les Carolos au top, renversant tout sur leur passage, échouant certes à la deuxième place au classement final (27 v, 9 d) mais s’imposant notamment deux fois à Bree en finale de playoffs. Le retour au Spiroudome fut aussi à marquer d’une pierre blanche. (Jordan, Johnson, Moors, Tabu, Hamilton, Darden, Chada, Hall, Walsh, Matela, Wilkinson, Beghin, Vermeulen, Riddick. Coach : Eddy Casteels, Jacques Stas, Drazen Anzulovic)

SAISON 2008-2009

Champion de Belgique (finale vs Mons : 3-0)
Vainqueur de la Coupe de Belgique (finale vs Liège)
Eurocup : éliminé au 2e tour

Sur sa lancée, le coach croate réussit à nouveau tout ce qu’il entreprend, pouvant compter sur un Walsh de retour en novembre et efficace à partir du printemps, qualifiant le Spirou pour la finale de Coupe grâce à un shot sur le buzzer à Alost. A partir de là, tout s’enchaînera. L’équipe terminera en leader (26 v, 6 d) avant de dominer Anvers puis Mons en playoffs (avec aussi Johnson sur le buzzer dans la 1re manche), tout cela après avoir remporté la Coupe contre Liège et avoir frôlé le Final 8 de l’Eurocup. Pour ponctuer la saison, le retour de Giovanni Bozzi à la tête de l’équipe est officialisé. (Barac, Broyles, Hamilton, Hounhanou, Johnson, Lalic, Major, Massot, Matela, Riddick, Tabu, Walsh, Wilkinson. Coach : Drazen Anzulovic)

SAISON 2009-2010

Champion de Belgique (finale vs Liège : 3-1)
Finaliste de la Coupe de Belgique (vs Ostende)
Eurocup : éliminé au 1er tour

Giovanni Bozzi a donc repris le flambeau et la sauce ne prend pas très vite. Lalic manque toujours de poids dans la raquette, Jacobson s’avère limité dans son rôle de shooteur et l’équpe est fort dépendante de Jerry Johnson. Le parcours européen est catastrophique (0 sur 6 en Eurocup) mais les Carolos vont en finale de Coupe, battus par Ostende. Dominés quatre fois par Liège en saison régulière, ils terminent à la deuxième place (21 v, 11 d) avec deux renforts à la place de Lalic et Matela (blessé) pour terminer la saison, l’Américain Sims et surtout Brent Wright qui sera déterminant en playoffs où les Sambriens retrouvent leur meilleur niveau, balayant Ostende en demi et tromphant de Liège en finale, 3 victoires à 1. Le pari de Bozzi était réussi ! (Riddick, Hamilton, Jacobson, J. Johnson, Hill, Tabu, Matela, Broyles, Wilkinson, Lalic, Moray, Iarochevitch, Massot, Major. Coach : Giovanni Bozzi)

SAISON 2010-2011

Champion de Belgique (finale vs Alost : 3-0)
Demi-finaliste de la Coupe de Belgique (vs Mons)
Euroleague : qualification pour la phase finale

L’arrivée de Demond Mallet sera une grande réussite. Ce meneur d’expérience, qui avait notamment sévi en Allemagne, Espagne et Turquie, s’avère être un véritable leader. Il conduit notamment les Carolos vers quelques exploits européens, avec tout d’abord la qualification pour l’Euroleague (forgée à Berlin) et un immense succès sur le Real (67-49) en poule. En Ligue Ethias, les Carolos terminent premiers de la phase régulière avant de dominer Ostende et Alost pour le 10e titre de l’histoire du club. Que de bons souvenirs! (Wright, Hamilton, B. Green, Mallet, Gomis, Moray, Iarochevitch, Riddick, Hill, Broyles, Jadin, Hulsen, Beghin. Coach : Giovanni Bozzi)

SAISON 2011-2012

Finaliste des playoffs (vs Ostende : 2-3)
Quart de finaliste de la Coupe de Belgique (vs Anvers)
Euroleague : qualification pour la phase finale

La saison sera plus mouvementée, avec notamment le départ de Mallet en janvier, pour rejoindre le prestigieux Maccabi. Les Spirou s’étaient à nouveau qualifiés pour les poules d’Euroleague (trois succès au Dome) et y glaneront deux victoires. La suite de la saison sera plus délicate et avec une troisième place finale, les Carolos parviendront toutefois en finale des playoffs pour y pousser Ostende dans ses derniers retranchements, battus 75-74 dans la belle d’une série mémorable dans son intensité et ses rebondissements. Pas de trophée mais les supporters ont vibré. (Huffman, C. Green, Wisniewski, Broyles, Riddick, Welsh, Hamilton, Hill, Shengelia, Jadin, Beghin, Moray, Massot, Penninck. Coach : Giovanni Bozzi)

SAISON 2012-2013

Demi-finaliste des playoffs (vs Mons : 0-3)
Huitième de finaliste de la Coupe de Belgique (vs Houthalen)
Eurocup : éliminé au 1er tour

La recherche d’un bon meneur de jeu et la lente guérison de Steinbach (venu d’Alost en tant que joueur de l’année) ont notamment mis l’équipe en difficulté durant de long mois. Le bilan chiffré fut finalement l’un des plus mauvais de l’histoire du club: aucun succès en Coupe de Belgique (élimination par un club de D2), ni en Eurocup, ni en playoffs après trois revers face à Mons-Hainaut. Le recrutement durant la saison avait toutefois permis de s’assurer les services de Devin Green. Sacha Massot, depuis janvier, était monté en régime et retrouvera l’équipe nationale. Justin Hamilton a décroché son passeport belge, une autre satisfaction pour l’avenir. (Hamilton, Walsh, Foster, Beghin, Riddick, Fontenet, Dandridge, Jankovic, Steinbach, C. Johnson, Penninck, Jadin, Massot, D. Green. Coach : Giovanni Bozzi)

SAISON 2013-2014

Quart de finaliste des playoffs (vs Anvers : 1-2)
Demi-finaliste de la Coupe de Belgique (vs Anvers)
Eurocup : éliminé au 1er tour

Le retour de Demond Mallet, véritable leader, et la mise en chantier d’un team compétitif n’ont pas permis d’atteindre les objectifs de la saison. En cause notamment : un effectif belge décimé. Jorn Steinbach ne s’est pas rétabli, Chris Beghin et Sacha Massot ont été longtemps blessés. Le retour d’anciens (Broyles, Krupalija) a été un plus mais sans pouvoir compenser les départs d’Abukar et Green. La signature de Joe Trapani en fin d’année aura permis de former une solide paire dans la raquette avec Watkins, sans terminer mieux qu’à la troisième place en Ethias League. C’était aussi la dernière saison de Gio Bozzi en tant que coach, succédant à Eric Somme à la présidence. C’est Jacques Stas qui fut nommé head coach pour la saison 2014-15. (Hamilton, Beghin, Steinbach, Massot, D. Green, Mukubu, Beaubois, Trapani, Abukar, Watkins, Mallet, Lambot, Monclar, Gruszecki, Broyles, Krupalija, Kiraranganya, Clark. Coach : Giovanni Bozzi)

SAISON 2014-2015

Demi-finaliste des playoffs (vs Ostende : 1-3)
Quart de finaliste de la Coupe de Belgique (vs Liège)
Eurocup : éliminé au 1er tour

Jacques Stas n’a pas été gâté pour ses débuts comme head coach, avec le départ de Hudson, un solide pivot, dès novembre. L’équilibre de l’équipe s’en est ressenti tout au long de la saison. La blessure de Dowdell puis celle de Page au second tour ont mis fin aux ambitions de reconquérir le titre. Idem pour la Coupe avec une élimination par Liège en quart de finale. Quelques bonnes rencontres d’Eurocup n’ont pas suffi pour se qualifier. Le plus grave restait à venir avec le décès inopiné de Rasmus Larsen durant les playoffs. Une saison maudite malgré un succès vain à Ostende dans le Game 1 des playoffs. (Dowdell, Hatcher, Enobakhare, Jadin, Schwartz, Hudson, Page, Collins, Francis, Wise, Larsen, Reinholt, Bostic, Fusek, Hamilton, Beghin, Massot, Mukubu, Lambot. Coach : Jacques Stas)

SAISON 2015-2016

Quart de finaliste des playoffs (vs Brussels : 0-2)
Quart de finaliste de la Coupe de Belgique (vs Mons)
Eurocup : éliminé au 1er tour

Le Proximus Spirou a connu une année mouvementée. En cours d’année, Pascal Angillis a succédé à Jacques Stas au poste de head coach. Le club a en effet connu une réorganisation générale en vue d’assurer son avenir sportif et d’orienter sa politique en matière de formation et de développement des jeunes talents. Sur les parquets, Charleroi termine la saison à la deuxième place. L’année des Carolos se terminera en quart de finale des playoffs. Après une terrible erreur d’arbitrage lors du premier match des playoffs, le Proximus Spirou s’inclinera au RTL Spiroudome et ne s’en remettra pas. (Libert, Fusek, Tumba, Gaudoux, Schwartz, Massot, Beghin, Hamilton, Heath, Boxley, J.Baron, B.Baron, Pumprla, Lindqvist, Lambot. Coach : Jacques Stas, Pascal Angillis)

SAISON 2016-2017

Demi-finaliste des playoffs (vs Ostende : 0-3)
Quart de finaliste de la Coupe de Belgique (vs Limburg)
Fiba Europe Cup : éliminé en quart (vs Nanterre)

Comme la saison précédente, le Proximus Spirou connait une année mouvementée. En cours d'année, Fulvio Bastianini et Charleroi se quittent d'un commun accord. Pascal Angillis assure une nouvelle fois les pompiers de service. Pascal sera head coach jusqu'à la fin de la saison et Brian Lynch deviendra le nouvel entraineur l'année suivante. Sur le terrain, le Proximus Spirou montre deux visages : parfois étincelant, parfois totalement absent. En Europe, les Carolos brillent et s'offrent notamment le scalp du grand Partizan Belgrade (70-84). Après une belle campagne en Champions League dans le groupe de la mort, Charleroi se fait éliminer en quart de finale de Fiba Europe Cup par Nanterre, futur vainqueur de la compétition. En championnat, le Proximus Spirou termine à la 5e place et bat Alost en quart des playoffs mais échoue aux portes de la finale contre le futur champion en titre ostendais.
(Libert, Fusek, Iarochevitch, Lambot, Marnegrave, Harris, Richardson, Gaudoux, Shepherd, Kemp, Schwartz, Radenovic, Tumba, Grant,  Bowman, Davis. Coach : Fulvio Bastianini, Pascal Angillis

Belgian Championship
Belgian Championship
Belgian Championship
Belgian Championship
Belgian Championship
Belgian Championship
Belgian Championship
Belgian Championship
Belgian Championship
Belgian Championship

10x Belgian Championship

Belgian Cups
Belgian Cups
Belgian Cups
Belgian Cups
Belgian Cups

5x Belgian Cup

Partenaire CPH - Logo